Accueil > Edification > Face à la parole > QU’EST CE QUE MEDITER ?

QU’EST CE QUE MEDITER ?

...

A quoi pense le croyant lorsqu’on lui parle de la méditation ?
Pour certains, cela évoque le fait de faire le vide en soi, ne penser à rien pour se sentir participant du Tout-Puissant, c’est dangereux et il ne faut jamais le faire.
Lorsque Jésus a démonisé cet homme qui avait des légions en lui, les démons ont demandé à Christ de les envoyer dans un troupeau de porcs qui se trouvait là. Les démons ont peur de l’errance car c’est leur destinée, et à partir du moment où ils trouvent une occasion pour prendre possession d’un être, ils le font.
Chaque fois qu’ils trouvent un endroit vide, ils y rentrent, sauf s’il y a le Saint-Esprit de Dieu.
Les démons peuvent entrer dans une personne ou une bête, d’ailleurs les porcs étaient possédés puisqu’ils sont allés se tuer.
Il est évident qu’il y a des situations qui permettent aux démons de prendre possession d’un corps, notamment en regardant des choses comme la pornographie à la télévision, ce n’est pas neutre.
Les démons ont peur de l’errance, d’ailleurs Christ dit, que lorsque quelqu’un entend l’évangile, puissance efficace, qui nettoie les cœurs, les consciences, cette action que l’Esprit fait dans le cœur d’une personne est une préparation à l’adhésion de cette personne pour se convertir.
Par contre, si la personne n’adhère pas personnellement et ne se convertit pas, elle repart, la maison est nettoyée mais inhabitée, et Jésus dit que le démon qui se trouvait là, va chercher d’autres démons plus méchants, il va revenir avec eux et vont rentrer, s’installer et la condition de cette personne sera pire que la première.
Il y a eu la mode de la méditation transcendantale et on associe plus volontiers la méditation aux philosophies orientales qu’à la foi chrétienne.
Souvent lorsqu’on parle de méditation, les gens voient le yoga, l’indouisme, et la méditation tient une grande place dans le bouddhisme. Les bouddhistes peuvent méditer pendant une semaine sans boire, ni manger, ils font le vide en eux.
Lorsqu’on parle de méditation biblique, cela nous permet de rentrer en communication avec Dieu, de réfléchir sur les choses de Dieu et d’avoir tout notre esprit.
Méditer c’est relire, repasser, réciter etc.
LUC CH 2 V 19 il est dit :
Marie gardait toutes ces choses et les repassait dans son cœur.
Lorsqu’on entend la Parole de Dieu, on entend Dieu nous parler dans notre cœur, c’est bien écouter pour nous redire ces choses, les relire, les repasser, y repenser.
Il est évident que pour méditer la Parole, il faut l’écouter, la lire.
D’autres mots comme se souvenir, réfléchir sont cités en introduction dans le Psaume 143 V 5 où l’auteur dit :
« Je me souviens d’autrefois, je médite sur toutes tes œuvres, je réfléchis à l’œuvre de tes mains » il réfléchit, il repense.
Il y a un autre mot qui est le mot murmurer qui n’a pas le sens de rouspéter, se rebeller, comme le peuple hébreux qui murmurait contre Moïse dans le désert mais c’est un mot que l’on trouve dans JOSUE CH 1 V 8 où il est dit :
Que ce livre de la loi ne s’éloigne pas de toi, médite-le jour et nuit pour agir fidèlement selon tout ce qui est écrit et c’est alors que tu auras du succès dans toutes tes entreprises, c’est alors que tu réussiras.
Ce mot « médite-le » signifie murmure-le, dis-le à voix basse et réfléchis dessus.
Dans un registre plus alimentaire, il y a le mot mâcher, écraser, mastiquer, ruminer et digérer et si la Parole de Dieu est une nourriture spirituelle, ces images devraient nous parler.
Dans EZECHIEL CH 3 V 1 et 2 :
1 Fils de l’homme, mange ce que tu trouves, mange ce rouleau, et va, parle à la maison d’Israël ! 2 J’ouvris la bouche, et il me fit manger ce rouleau. Il me dit : Fils de l’homme, nourris ton ventre et remplis tes entrailles de ce rouleau que je te donne ! Je le mangeai, et il fut dans ma bouche doux comme du miel.
Souvent quand le Seigneur nous parle, soit par la lecture de la Parole, ou la prédication c’est parfois amer mais lorsque nous la laissons agir dans notre vie, cela devient doux comme du miel.
Dans le Nouveau Testament également, l’apôtre Jean que le Seigneur aimait beaucoup, dit qu’il devait avaler le petit livre et le laisser descendre dans ses entrailles avant de restituer le message aux autres.
Dans APOCALYPSE 10 V 9 à 11 :
9 Et j’allai vers l’ange, en lui disant de me donner le petit livre. Et il me dit : Prends-le et avale-le ; il sera amer à tes entrailles, mais dans ta bouche il sera doux comme du miel. 10 Je pris le petit livre de la main de l’ange, et je l’avalai ; il fut dans ma bouche doux comme du miel, mais quand je l’eus avalé, mes entrailles furent remplies d’amertume. 11 Puis on me dit : Il faut que tu prophétises de nouveau sur beaucoup de peuples, de nations, de langues, et de rois.
Dans le PSAUME 119 V 103 :
Que tes paroles sont douces à mon palais, plus que le miel à ma bouche !
Le psalmiste savourait la Parole de Dieu.
Savourons-nous la Parole de Dieu comme cela ? Cela demande une discipline. Ce n’est pas une formalité, nous devons prendre le temps de la lire.
Il y a aussi l’expression, prendre plaisir.
Dans le PSAUME 119 V 35 :
Conduis-moi dans le sentier de tes commandements ! Car je l’aime.
Une autre expression, se laisser étonner par ce qu’on lit et entend.
LUC CH 2 V 18 :
Tous ceux qui les entendirent furent dans l’étonnement de ce que leur disaient les bergers.
La Parole doit nous étonner, parfois nous arrivons à un stade où la Parole ne nous fait aucun effet.
Nous devons nous laisser également éclairer.
PSAUME 119 V 105 :
Ta Parole est une lampe à mes pieds, une lumière sur mon sentier.
Nous devons nous laisser enseigner, convaincre, redresser et se laisser éduquer par le Seigneur.
2 TIMOTHEE 3 V 16 :
Toute l’Ecriture est inspirée de Dieu, utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre.
La méditation est le travail indispensable qui fait entrer dans notre expérience, ce que nous avons compris de la Parole de Dieu et de son étude.
Nous ne devons pas nous contenter de la lire, mais aller plus loin en cherchant à approfondir le sens des textes, en consultant des dictionnaires pour le sens des mots, un dictionnaire biblique avec des commentaires.
Il faut nous laisser toucher par la Parole de Dieu car c’est elle qui change l’homme et qui va nous permettre de progresser.
Méditer la Parole c’est prendre le temps de réfléchir à ce qu’elle affirme au sujet de la personne et des œuvres de Dieu, au sujet de nous-mêmes, c’est prendre le temps de réfléchir à ce qu’elle renferme.
Si ce que dit la Parole est vrai, il faut que je me pose des questions à savoir ce que je dois changer dans mes actions, mes paroles, en fonction de ce que je lis et en faire l’application dans la journée.
Ce n’est pas le soir que nous devons lire et méditer mais le matin pour appliquer ce que nous avons lu dans la journée.
Pour conclure, ce qui nous donne du succès dans nos entreprises c’est de lire la Parole avant d’entamer une journée afin d’être prêt à affronter le monde, notre chair, Satan et cela nous amènera à louer Dieu et à le prier.

Pasteur Mathy EDJAM



^^ Revenir en haut ^^