Accueil > Edification > Méditations > MIEUX VAUT LA FIN D’UNE CHOSE QUE (...)

MIEUX VAUT LA FIN D’UNE CHOSE QUE SON COMMENCEMENT

Ecclésiastes 7 V 8
Regardez notre Seigneur et Maître, et voyez son commencement. Il fut méprisé et abandonné des hommes, homme de douleur et habitué à la souffrance.
Voulez-vous voir la fin ? Il siège à la droite du Père en attendant que ses ennemis deviennent son marchepied. Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde . (1 Jean 4 V 17).
Il vous faut porter la croix, ou vous ne porterez pas la couronne. Vous devez avancer dans la boue si vous voulez un jour arpenter les rues pavées d’or. Prenez donc courage, ami chrétien, car : « Mieux vaut la fin d’une chose que son commencement ».
Regardez cette chenille qui rampe. Quelle apparence méprisable ! C’est le commencement d’une chose. Mais voyez cet insecte aux magnifiques ailes, qui joue dans la lumière et se délecte des fleurs.
Il est plein de vie et de légèreté. C’est la fin de la chose.
Cette chenille, c’est vous-même, jusqu’au jour où vous vous envelopperez dans la chrysalide de la mort. Mais, quand Christ paraîtra, vous serez comme lui, car vous le verrez tel qu’il est.
Acceptez d’être comme lui, « un ver et non un homme », afin de trouver la satisfaction de vous éveiller dans sa ressemblance.
Le lapidaire place le diamant brut sur son tour, et il le coupe sur toutes ses faces. Beaucoup de débris tombent, qui semblent une grande perte pour la pierre. Puis vient le jour du sacre, où l’on place la couronne sur la tête du monarque au son joyeux des trompettes. Un éclat vif s’échappe de cette couronne, qui provient de ce diamant que le lapidaire a traité avec tant de dureté. Vous pouvez vous comparer à ce diamant si vous êtes l’un des enfants de Dieu. Aujourd’hui est un jour où le lapidaire taille la pierre. Que la foi et la patience accomplissent parfaitement leur œuvre, car au jour où la couronne viendra ceindre le front du Roi immortel, un rayon de gloire sortira de vous. « Ils seront à moi dit l’Eternel des armées, ils m’appartiendront, au jour que je prépare » (Malachie 3 V 17) Mieux vaut la fin d’une chose que son commencement .

Charles SPURGEON



^^ Revenir en haut ^^