Accueil > A la recherche de Dieu > Evangélisation > L’évangile que nous préchons

L’évangile que nous préchons

Pasteur Gabriel AMBROISINE

...

Aujourd’hui il y a beaucoup d’évangiles prêchés, mais l’évangile dont j’aimerais parler aujourd’hui c’est l’évangile fondamental, la bonne nouvelle et le message que le Seigneur nous a donné c’est d’annoncer la bonne nouvelle, en l’occurrence l’évangile qui signifie « bonne nouvelle ».
La bonne nouvelle que nous annonçons à tous les hommes, c’est la bonne nouvelle du salut en Jésus-Christ.
Dans l’évangile selon Marc CH 1 V 14 et 15 il est dit : qu’après que Jean eut été livré, Jésus alla dans la Galilée, prêchant l’évangile de Dieu. Il disait :
le temps est accompli, le royaume de Dieu est proche, repentez-vous et croyez à la bonne nouvelle .
Pour comprendre cette bonne nouvelle il faut comprendre l’histoire :
Vous êtes dans le monde, vous vivez, vous ne comprenez pas toujours les choses, il faut vous replacer dans la grande histoire, car nous croyons qu’il y a un Dieu et qu’il n’a pas crée le monde tel qu’il est puisque le Bible nous dit qu’il a crée le monde parfait, il a crée l’homme et la femme et que Dieu a regardé son œuvre et vu que tout ce qu’il avait fait était bon.
Dans Genèse CH 1 V 31 il ajoute : tout ce qu’il avait fait était très bon. Il avait crée le monde avec tout ce qu’il possède, la nature, deux êtres parfaits marchant dans un monde parfait dans une parfaite harmonie, une parfaite relation avec Dieu, il n’y avait aucun problèmes ni dans l’environnement, ni avec les animaux, les oiseaux sans surveiller la pollution, les gaz à effets de serre, tous les besoins physiques et spirituels de l’homme étaient pleinement satisfaits.
Il n’y avait entre Adam et Ève, ni compétition, ni rapports de force, ni critiques, leurs relations étaient toujours caractérisées par la compréhension et l’amour. Il n’y avait dans l’homme aucun problème d’identité, aucune anxiété, dépression, pas d’addictions, aucune peur du lendemain…. car ils entretenaient avec leur Dieu une relation de confiance, de dépendance totale, ils marchaient avec Dieu et le soir dans le jardin ils pouvaient s’épanouir, montrer leur créativité en gérant le monde avec sagesse car la création était sous leur contrôle.
Mais le bonheur du paradis nous dit la Bible n’a pas duré bien longtemps, Adam et Eve ont désobéît à leur Créateur et tout a basculé, les choses ont changées, ils ont commencé à éprouver des émotions qu’ils ne connaissaient pas avant, leur relation avec Dieu s’est rompue, leur relation entre eux a changée, ils ont commencé à expérimenter la peur, la culpabilité, la honte.
L’harmonie est rompue, la maladie, les épines, les ronces apparaissent rendant la vie difficile et la Bible dit que le cœur commença à se tourner vers le mal de plus en plus, la corruption s’installe, l’homme commence à aimer le mal et à faire le mal.
Depuis, cela n’a pas changé, l’homme a refusé de se soumettre à son créateur et est devenu son propre Dieu et faire ce qui lui semble bon.
Et aujourd’hui, l’homme est dans la confusion, il est là sur la terre mais ne comprend pas ce qui lui arrive. Il y a tellement de désordre dans ce monde.
C ‘est le monde dans lequel nous vivons. Cela amène le désespoir.
Les hommes d’aujourd’hui malgré le fait qu’ils ont « tout » ne sont pas bien mais lorsqu’on n’a pas Christ dans sa vie on ne peut pas être bien.
C’est là qu’on peut dire qu’il y a une bonne nouvelle car l’évangile est une bonne nouvelle.
Non seulement Dieu a vu l’homme dans cette situation car il avait annoncé à Adam le jour où vous mangerez le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal vous mourrez et la Bible dit : Par un seul homme, le péché est entré dans le monde et avec le péché la mort, et cette mort s’est étendue sur tous les hommes. Nous aussi qui sommes chrétiens, nous étions autrefois dans cette mort, la Bible nous dit : nous étions morts par nos offenses et nos péchés dans lesquels nous marchions autrefois selon le train de ce monde, sans espérance, sans Dieu mais il y a un mais et une bonne nouvelle. Dieu ne voulait pas laisser sa création dans cette situation et a conçu un plan nous dit la Bible et lorsque ce temps était venu, il a envoyé un Sauveur, son Fils Jésus avec une triple mission.
Sa première mission était de révéler l ‘amour de Dieu aux hommes sans distinction de race, de condition sociale pour sauver ceux qui étaient perdus.
Jésus est venu prendre sur lui la condamnation du pécheur en payant la dette du péché sur la croix et c’est la bonne nouvelle du Juste payant pour les injustes, l’innocent souffrant pour le coupable car nous méritions tous la mort, car le salaire du péché c’est la mort.
Jésus par sa vie et sa mort nous libère de la condamnation, de la puissance du péché et plus encore, il entreprend de changer la vie de ceux qui croient.
Il ne s’agit pas pour Dieu d’être au service de l’homme et laisser l’homme continuer à vivre comme il veut. Beaucoup de gens voudraient entendre cet évangile ils veulent bien de Dieu mais continuer à faire leurs affaires. Cet évangile n’est pas dans la Bible et l’évangile est une bonne nouvelle dans la mesure ou l’on est prêt à se soumettre à Dieu car le salut et le retour à Dieu passe par la repentance.
Cette repentance est une prise de conscience qu’on a fait fausse route et une décision de changer de voie.
Car au départ Dieu avait mis l’homme sur une voie et il a pris un autre chemin, Jésus est venu et veux remettre l’homme dans le chemin initial et l’homme doit prendre conscience qu’il s’est égaré, qu’il doit se convertir, c’est-à-dire changer de voie.
L’homme a été crée par Dieu, pour Dieu et ne peut trouver son bonheur qu’en Dieu, dans une relation de dépendance avec Dieu.
Tant que l’individu est absorbé par lui-même, sa vie ne peut être que déception et frustration. Dieu laisse les hommes libres, ils font leur choix mais il n’y a qu’un seul chemin. Quand on revient dans le plan de Dieu, tout change durablement, Christ entre dans sa vie et on constate que l’on s’est fourvoyé et on revient vers Dieu dans la repentance, dans la foi.
Ceux qui sont venus à Christ ont trouvé une raison de vivre, une paix, une joie, une espérance que le monde ne peut pas donner. Christ dans la vie du croyant c’est la puissance pour mener une vie de victoire sur le péché, sur le monde, sur l’ennemi de nos âmes, on acquiert la puissance en Christ pour gérer son mariage, pour vaincre ses phobies, car Christ en nous, nous débarrasse de toutes nos craintes. C’est seulement en Christ que l’on trouve cette tranquillité. Le Seigneur Jésus nous délivre de nos addictions et nous donne la grâce et la force de pardonner à ceux qui nous ont offensés.
Vous pouvez venir à Jésus-Christ comme vous êtes, avec vos soucis, vos problèmes, votre fatigue, votre culpabilité en étant repentants, en lui disant : « Seigneur je ne peux pas aller plus loin, sauve-moi » car il ne met pas dehors celui qui vient à lui dit la Bible. C’est la bonne nouvelle de la grâce de Dieu.
Vous pouvez choisir de rester comme vous êtes, dans votre rébellion, votre incrédulité mais vous pouvez choisir d’arrêter de vivre cette vie d’indépendance qui ne mène qu’à la mort et à la perdition. En lui donnant votre vie par cet acte de foi, il ne vous laissera pas tomber, il sera là, il va vous sauver, vous transformer, guérir votre cœur, votre foyer, il peut tout faire.
Ne crachez pas sur celui que Dieu nous a donné.
A tous ceux qui l’ont reçu, à ceux qui croient en son nom, il a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu Jean 1 V 12
Si vous êtes sincères, Dieu vous prendra au mot et ce sera un engagement entre lui et vous. Allez à lui comme vous êtes, dites-lui votre situation et faites lui confiance, vous ne serez pas déçus.
QUE DIEU VOUS AIDE.

Pasteur Gabriel AMBROISINE



^^ Revenir en haut ^^